lundi, juin 17 2013

Hitler aussi était...

...végéphobe.

Lire la suite...

vendredi, mai 31 2013

La brochure "Végéphobie" résumée et traduite en diverses langues !

Parutions et traductions de résumés de la brochure "Végéphobie"...

Lire la suite...

vendredi, septembre 21 2012

Une brochure d'analyse de la végéphobie !

La notion de végéphobie désigne le rejet du végétarisme* pour les animaux et la discriminations des personnes végétariennes. La végéphobie désigne le rejet suscité en tant que végétarien pour les animaux. Les sentiments de peur, de mépris et même de haine l’accompagnent parfois. Ce rejet est dû au fait que les végétariens posent nécessairement, même à leur insu, la question de la consommation des chairs d’animaux. C’est en tant qu’opposants à la consommation de viande ou de tous produits d'origine animale, et donc à la domination humaine, que les végétariens se retrouvent en butte à des réactions violentes.

Le livret pour lecture (lien alternatif)

Le livret mis en page pour impression (lien alternatif)

Lire la suite...

dimanche, février 28 2010

Littéralement, peur des végétariens. Concrètement, animaux à l'abattoir.

Par Antonella Corabi

(Traduction de l'italien : Loredana Ballone ; relecture : David Olivier)

Nous voudrions dénoncer la végéphobie.

Littéralement, la peur des végétariens.

Plus précisément, ce n'est pas que l'on se sente persécutés en tant que végétariens. Personne ne crie au complot, ni ne pleurniche en implorant qu'on nous laisse vivre en paix. Pour mieux nous comprendre il faudrait peut-être commencer par préciser deux points fondamentaux : tout d'abord, lucidement, nous savons bien que personne n'en a à faire des végétariens. Ensuite, nous devons nous résigner à écarter toute idée de complot. Ce dont nous voulons parler, c'est précisément de l'aversion envers ceux qui ne mangent pas de viande. De cet ensemble bariolé de situations qui, dans la vie quotidienne et dans les médias, exposent à toute une gamme de critiques les végétariens et leur choix de ne pas manger de viande.

Lire la suite...

jeudi, décembre 24 2009

Une volonté de nous faire honte du fait de nous soucier des animaux

Extrait de « Réflexions sur la Veggie Pride » de David Olivier

La végéphobie

... Par son nom, évidemment, la Veggie Pride fait référence aux Gay Pride, puis Lesbian and Gay Pride, qui se déroulent dans de nombreuses villes depuis les années 1970. Je pense que le parallèle est fructueux, et que certains concepts militants homos s'appliquent aussi bien dans le cas du végétarisme. En particulier, on peut repérer et dénoncer dans nos sociétés une végéphobie, une hostilité envers les personnes qui refusent leur participation au grand massacre. Par la Veggie Pride nous revendiquons le fait de « sortir du placard ». Mon expérience personnelle, et le témoignage d'autres personnes, me font penser que c'est loin d'être toujours facile, et que nous devons faire face pour cela à une réelle volonté de nous faire honte du fait de nous soucier des animaux non humains.

Lire la suite...

La négation physique des animaux par la négation symbolique des végétariens

Extrait de « L'animal est politique » (le lien initial est mort) d'Agnese Pignataro (tiré de la brochure « Réflexions sur la veggie pride »)

... Revenons au geste végétarien. Comme déjà expliqué, dans la Veggie Pride le geste de désobéissance est publiquement affiché, sous la forme d'une protestation. Il se traduit aussi en demande de reconnaissance de l'existence sociale — et donc des droits — des végétariens et des végétaliens :

Lire la suite...